• ATELIERS DAROLTI

    BRODERIE D’ART & HAUTE COUTURE

Meilleur Ouvrier de France 2007

En obtenant le titre de Meilleur Ouvrier de France en nov. 2007 – titre attribué tous les 3 ans sur un sujet imposé (le Tricorne) représentant plus de 1 200 heures de travail – Victoria Darolti a démontré, dès sa première inscription, l’aboutissement de sa maîtrise technique dans tous types de créations.

Ils nous font confiance

« Un rêve d’enfant réalisé »

Héritière de 3 générations de brodeuses, de fils en aiguilles, Victoria Darolti pratique l’art du fil depuis l’âge de 9 ans. De points en mailles, elle explore la dentelle, la couture, le tricot jusqu’à se révéler dans la broderie d’art.

Sous ses doigts experts et agiles, filent depuis 30 ans déjà, tous types d’étoffes, de paillettes, des bijoux Swarovski au silicone et autres polymères.

Victoria visite et sublime toutes les matières. Des vêtements de sa soeur qu’elle coupe et réinvente pour créer sa garde-robe à l’atelier de couture sur-mesure de son beau-frère comme terrain de jeu : sa créativité et une curiosité sans bornes n’ont d’égales que son expérience.

La broderie d’art est une vocation, elle lui voue un amour passionnel et inconditionnel qui la conduira à Paris, à 27 ans à l’Ecole Lesage, où elle effectue un stage professionnel de broderie d’art Haute Couture, art décoration intérieur et piquage-ponçage.

Brodeuse échantillonneuse aux ateliers Vermont, elle a travaillé pour les collections des maisons de Haute Couture dont les noms évoquent exception, finesse et élégance : Givenchy, Chanel, Valentino, Dior, Armani.

Elle fait briller de mille feux costumes de scène et robes de mariée. Sa capacité d’adaptation, son savoir-faire et son originalité lui permettent également de répondre aux exigences du prêt-à-porter de luxe pour Prada, Versace, Emilio Pucci, Gianfranco Ferré.

A travers la technique de l’aiguille et du crochet de Lunéville, elle pratique l’art du sur-mesure et de la personnalisation – réalisation du dessin, broderie – dans les domaines aussi variés que la confection (robes de mariée, robes de soirée pour les particuliers, le prêt-à-porter et la haute couture) ; l’ameublement (fauteuils assises et médaillons, rideaux, embrasses, etc). En 2008, elle crée les ateliers Darolti.

Son inspiration, Victoria la puise dans tout ce qui l’entoure, tout ce qui capte son regard avisé : dans la nature, l’architecture, la peinture. Elle met en forme, en volume, interprète, stylise. Entre ses mains, les soies, cuirs, plumes et nacres se métamorphosent, les mariages aussi harmonieux qu’inattendus relèvent tous les défis pour nous surprendre jusqu’à l’éblouissement. De sa passion, elle nous transmet l’âme et l’émotion.

Technique et savoir-faire

  • Inspiration

    Elle vient du quotidien, elle se nourrit de la nature, de l’architecture, de l’art japonais. Elle prend ses racines dans la Renaissance, l’histoire, les costumes d’époque mais elle sait aussi bien se satisfaire d’un vieux sac à main…

  • Dessin

    Incontournable, indispensable, le dessin précise l’idée, harmonise. Sur calque, il est millimétré et suit méticuleusement le patronage de la pièce à réaliser. Il est la mémoire du travail de création.

  • Transfert du dessin

    Piqué, transféré sur le tissu ou la matière à broder, le trait est fixé dans le respect des pratiques anciennes du métier de brodeur.

  • Matière

    Nobles comme le cristal, la nacre, les pierres gemmes, le fil et la lame d’or ou d’argent… Délicates comme la soie, le coton, douces comme le vison et aériennes comme les plumes. Brillantes et scintillantes comme les perles, strass et paillettes. Dures comme les métaux, souple comme le cuir et élastiques comme le silicone… tout se brode.

  • Réalisation

    Le travail est toujours réalisé à plat sur un métier monté en respectant des règles bien définies. La main progresse avec soin sur la toile sur l’endroit comme sur l’envers, selon la technique de l’aiguille, ou du crochet de lunéville. Rigueur, précision, patience et bonne vue sont les qualités indispensables qui, avec l’expérience, feront de la pièce une œuvre unique.

  • Produits finis

    Couturier, modiste, bottier, fourreur ou tapissier donnent forme et vie lors du montage ou de l’assemblage pour créer des pièces sur mesure.